Reprise des marchés internationaux

Après une décennie de croissance et deux années d’arrêt brutal, les perspectives de reprise des voyages internationaux sont bonnes pour les destinations européennes. En effet, dans un contexte géopolitique incertain, couplé à une inflation galopante et des risques sanitaires toujours présents, les clientèles européennes envisagent de rester sur le continent cet été.

Les intentions de séjour, retrouvent d’ailleurs des niveaux proches, voire supérieurs, selon ADN tourisme, à ceux observés au cours de la saison 201, et les transformations de ces intentions en réservations sont nettement plus élevées, avec une progression de 20 à 30 points selon les marchés par rapport à la saison 2021.

Largement plébiscitées par les clientèles françaises et européennes, nos destinations régionales devraient à nouveau connaître une belle saison d’été, (cf. enquête conjoncture : bilan printemps et prévisions été 2022), tant pour les séjours que pour les courts-séjours et haltes sur l’axe européens Nord-Sud et Est-Ouest.

Concernant les marchés émetteurs moyens et long-courriers, notons une reprise forte du trafic en provenance des Amériques, avec des niveaux presque équivalent à 2019. A l’inverse les marchés asiatiques, sont à date, encore frileux, et s’inscrivent plutôt dans un contexte de reprise à l’hiver 22/23 et pour 2023.

D’après les données issues des achats de billets d’avion à destination de notre région (source Forward Keys), les arrivées prévues de touristes internationaux pour cet été sont encore en léger retrait par rapport à 2019 (-17% de réservations à date), mais l’on note des tendances très différentes selon les marchés. En effet, on note que les marchés nord-américains (USA et Canada) confirment le redémarrage identifié en 2021 et devraient même légèrement dépasser le niveau de trafic de 2019 (+3% de réservations pour la période juillet à septembre 2022). A l’inverse, le marché Japonais peine encore à redémarrer (-68% par rapport à 2019) alors que les marchés Russe (sanctions suite au conflit en Ukraine) et Chinois (frontières bloquées à cause de la crise Covid-19) sont logiquement totalement à l’arrêt.

Pour les marchés européens, les Britanniques confirment également leur dynamisme en Auvergne-Rhône-Alpes avec des prévisions d’arrivées encore en léger retrait par rapport à 2019 (-12%) mais en très forte hausse par rapport à 2021 (+418%). Le marché espagnol progresse également fortement avec des réservations en hausse de +27% par rapport à 2019.

Auvergne-Rhône-Alpes tourisme s’inscrit dans cette dynamique de reprise, avec notamment, et pour les campagnes d’automne, une présence forte sur les marchés internationaux

  • Campagnes digitales et dispositifs de conversion au profit de la saison d’hiver, sur les marchés France et Européens, avec un budget total mobilisé de près de 2 millions d’euros (budget consolidé, avec Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, les tour-opérateurs et OTA partenaires, France Montagnes, l’agence Savoie Mont Blanc, Isère attractivité, la Cie des Alpes, les hébergeurs et stations partenaires). Les marchés visés sont UK, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Scandinavie et France.
  • Les workshops BtoB et démarchages voyagistes en Israël, Inde, Brésil, USA, Moyen Orient ainsi que le workshop multimarchés Destination Vignobles
  • Les campagnes digitales au profit des villes régionales et l’hôtellerie de plein air sur les marchés Suisse, Belge et France
  • Les campagnes digitales et influence thématiques, notamment, autour de la Vallée de la Gastronomie, sur les marchés UK, Belge et Suisse
  • Les campagnes digitales spécifiques thématiques, portant sur les grands évènements 2023, comme les Mondiaux de Ski Méribel Courchevel 2023 et le Rugby World Cup 2023, sur les marchés européens, asiatiques, océaniens, américains et sud africains
  • Les opérations auprès de la presse internationale, sur les marchés USA, Canada, Belge et Allemagne
  • Les opérations de soutien aux distributeurs internationaux, sur les marchés Japon, Chine, Israel
  • Les dispositifs complets et pan-européens, avec Atout France, sur les marchés européens principaux et au profit des destinations régionales comme l’Auvergne, les Alpes, la Vallée de la Gastronomie et Lyon

Contacts