Les dernières déclarations du gouvernement évoquent un objectif d’ouverture des domaines skiables alpins pour les vacances de février.  

Dans ce contexte délicat, sans cesse remis en cause et avec une absence de visibilité, les stratégies s’adaptent en permanence. Mais au-delà des plans actions, c’est véritablement dans une logique de « faire face ensemble » qu’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme s’inscrit en travaillant avec les destinations, les partenaires, les organismes de promotion et les professionnels de la montagne pour s’atteler quoiqu’il arrive et jusqu’au dernier moment dans l’activation de tous les leviers possibles et tenter de sauver cette saison. Plus que jamais, il en va de notre responsabilité individuelle et collective que de continuer à nous investir dans cette réussite.

Nous savons que nos contemporains, marqués par 10 mois de crise, ont soif de pleine nature, de grands espaces de décompression et de respiration. La montagne devient à ce titre, une vraie réponse, régénératrice et presque vitale. Elle permet en même temps, de partager des bons moments en famille, en couple ou entre amis, tout en offrant des conditions sanitaires inégalées dans le monde du tourisme.

©Max Coquard

“ Avec 175 stations de sports d’hiver, 40 millions de journées skieurs, 1,1 milliard de recettes pour les domaines skiables, la montagne en Auvergne-Rhône-Alpes représente 79% de l’économie nationale. Relancer la consommation touristique régionale pour assurer la survie des acteurs et des emplois devient une priorité. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme s’implique aux côtés des professionnels de la montagne pour soutenir la reprise au plus vite mais aussi pour innover et évoluer vers un tourisme plus durable qu’attendent aussi nos clients”.
Lionel Flasseur – Directeur Général d’Auvergne-Rhône Alpes Tourisme

Une situation compliquée pour tout le secteur de la montagne en Auvergne-Rhône-Alpes 

Une raison d’être optimiste malgré tout pour cette saison amputée : le besoin « vital » de nos concitoyens de prendre l’air, de s’évader en famille, entre amis et de pratiquer des activités de pleine nature dont toutes celles liées à la glisse est plus que jamais confirmé et affirmé.

Même si nous enregistrons de nombreux reports et annulation, dans ce contexte inédit, et que malheureusement une grande partie de la clientèle internationale ne sera pas présente cette saison, nous visons de belles semaines de février et espérons un bon ski de printemps avec des conditions plus apaisées.

Un plan de relance avec un maître mot « jouer collectif » 

Avec les bonnes conditions d’enneigement, les stations de montagne vont être encore plus attractives, y compris auprès d’un public pas forcément spécialiste des sports d’hiver.

Pour cet hiver et afin de contribuer à sauver la saison, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme active un arsenal complet d’actions avec différents partenaires, autour de 3 objectifs :
Continuer de donner envie de « montagne » à travers des actions de communication et d’influence collectives 
Promouvoir les destinations de montagne en activant tous les leviers possibles (actions médias BtoC)
Stimuler les ventes en France (puis en Europe dès que ce sera possible), envers des cibles BtoC et BtoB.

Un plan de relance puissant : avec un investissement de 3,3 M€ sur l’hiver, financé pour moitié par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, et le reste par Atout France, les distributeurs et opérateurs régionaux grâce à un effet de levier.

Le plan média hiver d’envergure se décale dans le temps, pour s’adapter au contexte et aux décisions nationales. Même si les premières prises de parole médiatiques ont été activé sur novembre et décembre ; le socle important de la communication s’est mécaniquement et en fonction des annonces, décalée sur décembre, puis janvier, puis s’aligne sur fin janvier, février et mars maintenant.

Tous les supports seront activés pour multiplier les occasions de prendre la parole, intensifier la présence de la montagne dans l’esprit des consommateurs et prospects et accompagner la présence médias des destinations touristiques sur les marchés. Affichage, télévision, radios, print, digital, influences, etc.

L’autre enjeu stratégique, déconnecté du contexte, est de continuer les efforts autour du renouvellement générationnel des clientèles à la montagne.  Dans le cadre de son dispositif Génération Montagne, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme poursuivra la communication prioritairement sur les réseaux sociaux vers les jeunes, notamment sur Snapchat, Tik Tok et à travers une série d’opérations d’influence et dans le cadre d’une opération avec la communauté du e-sport.

Côté distribution, un Partenariat public/privé plus fort que jamais

S’agissant de notre stratégie clients : soutenir la commercialisation des opérateurs privés et stimuler les ventes est un pilier de notre plan de relance. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme intensifie ses opérations à la fois sur le marché européen, mondial mais également sur le marché France.

Destination Montagnes
Pilotant la présence régionale sur les workshops spécifiques du marché du ski en Amérique, Brésil, Asie, Russie, Chine et Moyen-Orient, l’agence régional est partie prenante dans l’organisation de « Destination Montagne » (ex. Grand Ski). A cet égard, Auvergne-Rhône-Alpes propose de prendre en charge 30% des frais d’inscription sur cette opération majeure, pour tous les opérateurs privés régionaux (hôtels, domaines skiables, agences, transporteurs, résidences..). Un dispositif qui fixera la participation d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme à près de 150 k€ en 2021. Avec la seule volonté d’accompagner les professionnels pour la prochaine saison hivernale.

Pour la 3ème année consécutive, le collectif montagne, regroupant Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, Savoie-Mont-Blanc Tourisme, Isère Attractivité et Atout France réunissent leurs efforts pour stimuler collectivement les marchés européens, avec des campagnes digitales spécifiques poussant les offres des tour-opérateurs. Ce dispositif a généré 140 millions de vues l’hiver dernier, et des milliers de séjours. Il est reconduit cet hiver, avec toutefois l’ajustement nécessaire compte tenu des fermetures des frontières.

Sur le marché France, et malgré l’annulation de l’IFTM et par conséquence de l’espace montagne, proposé par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme,

Notre ambition est de démontrer aux agents de voyages français que le produit France est rentable, à condition que nous, gestionnaire de destinations en lien avec les producteurs, y apportions une valeur ajoutée. Nous avons multiplié les prises de paroles et interviews d’opérateurs régionaux, dans l’Echo Touristique, Tour Mag et renforçons nos liens pour soutenir cette ambition, valoriser aussi les nouvelles conditions de vente hyper flexibles qu’ont renégociées les professionnels.
Laurent Cormier – Directeur adjoint d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Enfin, sur le volet distribution, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme renforce ses actions auprès des distributeurs et plateformes de ventes en ligne (Abritel, Expédia, Hotels.com, Lokapi, Easyvoyages, Veepee, Leboncoin..). Ainsi, ce sera plus de 1 million d’euros qui seront investis sur les marchés français et de proximité pour stimuler la consommation avec des séjours spécifiques montagne et ski sur l’ensemble des 175 stations régionales.


« D’une rare intensité ce dispositif, co-financé par nous-même, les distributeurs, Atout France et la Cie des Alpes, sera une première, à la fois par son ambition, sa portée, sa puissance, son approche multi-canal et aussi par son financement public/privé précise, Christian Douchement, en charge de la montagne, l’international et le volet distribution. Cette initiative s’ajustera évidemment dans le contexte, en fonction d’une logique de réalité et avec agilité.

+ d’infos et objectifs du plan de relance et du plan media