Impact du Coronavirus sur la e-reputation des destinations d’Auvergne-Rhône-Alpes

Bilan au 18 Mai 2020

Publié le 19 mars 2020


 

Depuis le 6 janvier, le Coronavirus touche tous les rouages de l’industrie du tourisme. Parmi les indicateurs à suivre, le « sentiment » tel qu’il s’exprime sur le web social est essentiel à piloter pour les acteurs du secteur car il reflète à la fois l’état d’esprit, la viralité et l’impact de la crise sur la réputation de la destination, dans toutes ses dimensions d’attractivité.

 

Mesurer et suivre dans le temps l’impact du COVID-19

Pour mesurer et suivre dans le temps l’impact du COVID-19 sur l’image et la e-réputation des destinations touristiques de notre région, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a confié au cabinet TCI Research la réalisation de ce monitoring visant à assurer une surveillance assidue du web social. Ce rapport vise ainsi à mesurer et suivre dans le temps l’ampleur du phénomène COVID-19, son évolution et son impact sur l’image touristique de la région. Il sert surtout à pouvoir prédire une éventuelle reprise dans les intentions, en lien avec les règles de confinement, afin de pouvoir déclencher les plans de relance dans une période audible pour plus d’efficacité.

 

 Préparer efficacement un plan de relance et le lancer au meilleur moment

Depuis de début de l’année, les destinations d'Auvergne-Rhône-Alpes ont été associées au Coronavirus dans près d’un million de conversations sociales du web. Le virus est mentionné dans plus d’1 post sur 10 concernant la thématique tourisme dans la région. En analysant le sentiment exprimé sur la toile par rapport aux destinations et activités touristiques ainsi qu’aux pays/marchés les plus sensibles et donc les plus impactants en termes de réputation, nous pourrons être plus pertinents et efficaces pour construire aux côtés des acteurs et des professionnels du tourisme de la région un plan de relance dès que la situation le permettra.

 

En résumé : impact de la pandémie au 18 Mai

Dans un contexte où le sentiment lié à la France reste fragile en dépit des annonces gouvernementales récentes, les volumes de conversations tourisme / covid19 liées à Auvergne-Rhône-Alpes se tassent et permettent à la région de consolider un niveau d’e-réputation positif et proche de l’objectif de rebond.

  • La présence du COVID-19 dans l’ensemble des conversations sociales du web concernant Auvergne-Rhône-Alpes est restée sous la barre symbolique des 10% dans les 3 dernières semaines, un niveau suffisamment faible pour permettre à d’autres thématiques d’émerger et de nourrir l’attractivité de la grande région.
  • L’indice de sentiment net d'Auvergne-Rhône-Alpes a ainsi bien progressé ces 15 derniers jours. La réputation de la région s’approche de son objectif de rebond à 80 points.
  • Les conversations récentes ont été partagées principalement sur le marché français, mais aussi américain et anglais. Le Canada a été très exposé au bruit concernant la transmission supposée du virus par un enfant britannique en vacances en Haute-Savoie.
  • Les territoires des Alpes polarise toujours une part importante des conversations, mais les leviers du sentiment continuent de se diversifier sur des sujets qui rendent progressivement la thématique covid-19 moins systématiquement négative, à mesure que les perspectives s’améliorent.
  • En tonalité négative, quelques discussions plus polémiques émergent sporadiquement, politiques ou sociétales, avec en toile de fond quelques craintes à l’égard du « touriste estival parisien envahisseur ».
  • D’autres sujets positifs permettent à Auvergne-Rhône-Alpes de générer de l’attractivité : optimisme affiché des professionels, solidarité, perspectives de réouvertures de sites, et discussions entre passionnés mentionnant la région (camping caristes, sportifs…)

 

Les thématiques associées à la crise en Auvergne-Rhône-Alpes et potentiellement nuisibles à l’image de notre destination :

  • L’étude suisse pointant le risque de transmission par un enfant britannique en Haute-Savoie
  • Les bilans sur l’impact économique et social des territoires dépendants du tourisme
  • Des ressentiments à l’égard des « vacanciers envahisseurs »
  • Des réactions ironiques devant la demande des écologistes de partir en vacances près de chez eux
  • Les modalités de remboursements / reports de séjours
  • L’interrogation autour des événements sportifs comme les matches de foot de Ligue 1

 

Les leviers de sentiments positifs associés à notre destination :

  • L’optimisme affiché du tourisme en montagne pour cet été
  • De actions régionales de solidarité et de protection de l’environnement
  • De la communication positive des offices du tourisme (actions, sondages, « valeur refuge »…)
  • L’annonce de réouverture de quelques sites emblématiques (téléphérique Aiguille du Midi…)
  • Des liens internationaux revitalisés par la passion du sport (OL féminin et USA)
  • Les camping-caristes qui partagent leur destinations favorites ou planifiées dans la région
  • Une célébrité britannique (Joanna Lumley) qui partage ses souvenirs de la région Auvergne.
  • Un séjour dans les Alpes comme cadeau de fête des mères

 

Retrouvez la synthèse du monitoring en téléchargeant le rapport d'étude Bilan au 18 Mai 2020.

 

Contacts

Guilhem PONCY
Responsable du Pôle Etudes Marketing
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus