Pas d’itinérance sans services !

Quelques exemples dans l'air du temps

Publié le 25 juin 2019

La pratique de l’itinérance place l’individu dans un état d’esprit particulier. Avec le rythme lent de la marche ou du vélo, le chemin pousse souvent à simplifier le quotidien, le temps prend une autre dimension et les détails une autre ampleur. On est dans le voyage, avec l’émerveillement et, parfois, les petites incertitudes propres à cette forme de découverte qui implique le corps et l’esprit et qui impose d’arriver à l’étape.

D’où, souvent, une sensibilité accrue aux petits déboires et mauvaises surprises.

 

La fluidité d’une itinérance, gage de bons moments, de beaux souvenirs et de recommandations, dépend bien sûr de la qualité de l’infrastructure (sentier, chemin, véloroute) et de ses aménagements, évidemment du charme et du professionnalisme des hébergements, mais pas seulement. Devant des clientèles à l’exigence croissante, désireuse de personnalisation et d’adaptation à ses attentes spécifiques, les services jouent un rôle grandissant.

Leur apport réside dans leur capacité à simplifier le déroulement du séjour itinérant, à supprimer les « irritants » pouvant rompre la chaîne du plaisir et à apporter une rassurance aux pratiquants.

 

Des services avant de partir

Sauf à partir en formule accompagnée par le biais d’une agence, une itinérance se prépare. La plupart des itinéraires facilitent cette étape en proposant sur leur site internet une aide à la préparation du voyage : comment venir, quel matériel prévoir, quel parcours selon le niveau, choix des hébergements, localisation des services au long du parcours, téléchargement des traces GPS…

Pour le vélo et le VTT, des itinéraires plus aboutis offrent un second niveau de service avec un calculateur d’itinéraires permettant de concevoir un parcours adapté aux attentes : à partir d’un souhait de points de départ et d’arrivée, l’application découpe le parcours en étapes suivant le temps disponible et le niveau des pratiquants, en s’appuyant sur les hébergements potentiels. Si plusieurs cheminements existent (variantes, boucles connectées à l’itinéraire), les différentes possibilités sont proposées au choix.

Les itinéraires à la pointe de l’offre intègrent quant à eux la possibilité d’aller en quelques clics jusqu’à l’achat du séjour composé cette fois par le pratiquant sur des critères « réels » : la disponibilité des hébergements aux dates voulues et sur les étapes souhaitées est vérifiée en temps réel et le parcours s’affine instantanément en écartant les hébergements fermés ou n’ayant plus ou pas assez de place ; ceux à réserver sont ajoutés dans un panier pouvant aussi recevoir restaurants, prestataires d’activités (location de vélos) et de services (transport de bagages), sites de visites… L’ensemble est finalement payé en ligne et, surtout, en une seule fois pour l’ensemble des prestations composant le séjour.

 

- Sélection et réservation d’hébergements via un widget MyTripTaylor sur la Traversée du Vercors à VTT -

 

Des services à l’étape

Les hébergements sont le pivot de l’itinérance, ils sont donc naturellement pourvoyeurs de services, souvent adaptés aux clientèles de différentes pratiques. Les établissements labellisés Accueil Vélo adaptent ainsi leur offre aux cyclistes avec des services spécifiques. De plus en plus, cette offre d’hébergements traditionnels se complète de formules d’hébergements alternatifs. Du plus classique au plus original, ils apportent une variété bienvenue, souvent teintée d’insolite, mais aussi parfois une correspondance parfaite avec les besoins de pratiquants en quête de lieux économiques mais fonctionnels et sécurisants.

 

- Cabanes bivouac à Mauges-sur-Loire, le long de la Loire à vélo - www.campinglaguyonniere.fr -
- Cabane Cyclo Lodge de l’entreprise Selvao - www.selvao.com/le-cyclo-lodge -

Ces habitats légers, écologiques et réversibles peuvent également apporter un vrai service en palliant l’absence d’hébergements dans certaines zones. Dans la forme la plus dépouillée, il s’agit d’aires de bivouac incluant par exemple des platelages pour tentes ou duvets, un foyer-grill, une réserve de bois et des toilettes sèches.

 

Aire de bivouac du Parc de Millevaches en Limousin - www.pnr-millevaches.fr/bivouac -

 

Des services au long de l’itinéraire

Au-delà du transport de bagages, service indispensable maintenant bien connu mais encore insuffisamment répandu, certaines initiatives recèlent un intéressant potentiel. C’est le cas par exemple du principe proposé par le Bon Pic-Nic, un réseau d’artisans des métiers de bouche qui proposent des paniers pique-nique artisanaux composés de spécialités locales valorisant des produits de terroir et servis en emballage biodégradable et compostable. Les pique-niques se réservent en ligne et se récupèrent le jour choisi sur l’itinéraire, chez le commerçant ou le restaurateur. Ce service, présent notamment au long de la Loire à Vélo, soutient les commerces traditionnels, l’économie de proximité et les circuits courts.

 

- Page de réservation de paniers sur Le Bon Pic-Nic -
 

 

Les consignes à bagages permettent aux cyclotouristes et randonneurs itinérants de se délester temporairement de leurs sac-à-dos et sacoches encombrants pour mieux profiter d’une pause le long de l’itinéraire. Avec les bras et l’esprit plus libres, visiter une ville ou un site patrimonial, ou pratiquer ponctuellement une autre activité devient envisageable. Les utilisateurs louent un casier depuis l’application dédiée sur leur smartphone.

 

- Consigne à bagages Casebook -

 

Dans un registre à part, et pour des cas bien particuliers de petites dessertes, liaisons et transferts, par exemple sur des stations de ski, des stations de pleine nature ou des départs et arrivées de grand itinéraires très fréquentés, mentionnons ce nouvel outil d’intermodalité.

Bien qu’encore en expérimentation dans plusieurs grandes villes (Paris, Lyon, Lille, Nevers, Rennes…), cette navette électrique autonome (sans conducteur) à 4 roues motrices s’avère très prometteuse en termes de services.

 

- La navette autonome de la société drômoise Bertolami -

 

Localisés avec soin pour répondre à des besoins spécifiques, tous ces services contribuent à rendre un itinéraire plus agréable à parcourir.

 

Notons par ailleurs que l’essor du VAE ouvre la pratique du vélo et du VTT à un public plus large dont le nombre devrait rapidement augmenter. Moins expérimentés que les pratiquants traditionnels, ces « néo-cyclistes » apprécieront sans nul doute des services capables de simplifier leur accès à l’outdoor et de fluidifier le déroulement de leurs escapades de quelques jours.

 

Quelques ressources pour aller plus loin :

Contacts

Dominique BAMBIER
Développement Itinérances
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus