Les autres hébergements collectifs de tourisme regroupent les résidences de tourisme et résidences hôtelières, les villages vacances, auberges de jeunesse, centres internationaux de séjour, centres sportifs ainsi que les maisons familiales de vacances.

FRÉQUENTATION 2020

En 2020, compte tenu de la crise sanitaire liée à la Covid-19, l’enquête réalisée par l’Insee a été stoppée une bonne partie de l’année. Les données ne sont donc disponibles que de juillet à octobre.

Face à la crise sanitaire, les hébergements collectifs d’Auvergne-Rhône-Alpes présentent un bilan sur la période de juillet à octobre 2020 plus favorable qu’au niveau national.

Durant cette période de juillet à octobre, la fréquentation a diminué de 19% en Auvergne-Rhône-Alpes par rapport à la même période 2019. En France métropolitaine, la baisse est plus marquée puisqu’elle s’établit à -22%. La clientèle française, qui représente 92% des nuitées totales contre 85% en 2019 sur cette période de juillet à octobre, diminue de 13%. Pour la clientèle étrangère, ce sont 58% de nuitées en moins qui sont enregistrées sur la période. Le taux d’occupation moyen sur l’ensemble de la période est de 56%. Il va cependant énormément varier d’un mois à l’autre. Au mois d’août, il atteint les 67%, soit seulement 2 points de moins qu’en 2019. Sur les mois de septembre et octobre, le taux d’occupation n’est que de 47%, contre respectivement 58% et 59% en septembre et octobre 2019, soit une baisse de plus de 10 points.
Cette dégradation du taux d’occupation s’explique par une offre de logements offerts à la location qui est resté relativement stable sur la période, avec peu d’établissements fermés alors que le nombre de logements occupés a fortement reculé.

OFFRE 2020

Le parc des résidences de tourisme a perdu en 2020 quelques milliers de lits, malgré une hausse du nombre d’établissements (7 établissements supplémentaires en 2020 par rapport à 2019). Cette baisse du nombre de lits résulte d’une moyenne de lits par établissement qui tend à diminuer au fil des ans. En 2020, les résidences de tourisme ont une capacité moyenne de 316 lits par établissement. Cette moyenne était de 328 lits en 2019 et de 347 lits en 2016.
Les villages vacances, auberges de jeunesse et centres sportifs, quant à eux, offrent des capacités en lit plus importantes ces dernières années. Les auberges de jeunesse sont d’ailleurs stratégiques pour la cible des millennials. Elles connaissent une évolution dans le paysage concurrentiel des hébergements pour les jeunes. A côté des structures associatives de la FUAJ (Fédération Unie des Auberges de Jeunesse), de plus en plus d’acteurs privés prennent position sur ce marché avec des « hostels », une nouvelle génération d’auberges de jeunesse très conviviale, connectée, moderne, à des prix très raisonnables.

Résidences de tourisme : évolution du nombre de lits

Villages vacances : évolution du nombre de lits

Auberges de jeunesse et centres sportifs : évolution du nombre de lits