Clientèles françaises en séjour : bilan 2020

129,2 millions de nuitées réalisées par la clientèle française en région en 2020

Source : Suivi de la demande touristique – Kantar 2020

Variation 2019/2020

La mobilité touristique des Français en 2020 a été fortement impactée par la crise sanitaire, à cause des restrictions de déplacement mises en place pendant une grande partie de l’année et par la volonté des Français de réduire les contacts sociaux.

La moindre mobilité se traduit par une baisse importante des volumes de voyages et de nuitées, encore plus évidente pour les destinations à l’étranger. Toutefois, le taux de départ annuel ne s’effondre pas, il résiste grâce à la forte mobilité estivale, qui a été préservée. En 2020 les Français sont donc partis moins souvent, avec une baisse de mobilité qui porte majoritairement sur les courts séjours.

Données détaillées par trimestre

Cette année 2020, fortement impactée par la pandémie de la Covid 19, ne ressemble à aucune autre et les comportements de consommation touristique et de mobilité des clientèles françaises ont énormément fluctué au fil des trimestres.

Trimestre 1

Sur le 1er trimestre, la baisse des nuitées est de -12%. Ce constat trimestriel est surtout lié à la forte baisse du volume de voyages et de nuitées en mars : – 41% de nuitées par rapport au même mois de l’année précédente.

Sur ce 1er trimestre, si les volumes de nuitées diminuent, la répartition des voyages personnels n’est pas modifiée avec une durée du séjour stable (4,8 nuits en moyenne en 2019 et 2020). Le motif principal du séjour reste les vacances loisirs (54% T1 2020 vs 55% T1 2019) et les voyages sont essentiellement accompagnés (72% T1 2020 vs 73% T1 2019).

Taux de départ des clientèles françaises en voyage :

JanvierFévrierMars
Taux de départ 202020%23%13%
Variation 2019/2020 (en points)-1pt-9pts

Le taux de départ en voyage, tous motifs et toutes destinations confondues, reste stable en janvier 2020 et diminue légèrement en février (-1point). En mars, avec le confinement de la population Française, la mobilité touristique est quasiment divisée par deux : 13% des Français se sont absentés de leur domicile pour au moins un voyage en 2020, alors qu’ils étaient 22% à s’être absentés pour au moins un voyage en mars 2019 (-9pts).

Trimestre 2

Au 2ème trimestre 2020, le volume des nuitées en Auvergne-Rhône-Alpes est divisé par deux : il passe de 21,3 millions en 2019 à 9,7 millions en 2020. Avec le contexte sanitaire, la nature des séjours personnels en Auvergne-Rhône-Alpes a évolué par rapport à l’an dernier avec davantage de séjours pour motif familial ou amical (+9%) et une majorité de séjours en hébergements non marchand (83%, soit +19% par rapport au T2 de 2019).

Taux de départ des clientèles françaises en voyage :

AvrilMaiJuin
Taux de départ 20201%6%18%
Variation 2019/2020 (en nombre de points)-29pts-20pts-12pts

Avec le confinement et les déplacements limités jusqu’au 31 mai, le taux de départ en voyages tous motifs et destinations confondus est quasiment nul en avril (1% vs 30% en 2019) et très faible en mai (6% vs 26% en 2019). En juin, il remonte et atteint 18%, néanmoins en deçà du niveau de l’an dernier (30% en juin 2019).

Répartition des nuitées par région2ème trimestre 20202ème trimestre 2019Variation en points
Ile-de-France6%5%+1pt
Grand-Est5,5%4%+1,5pt
Haut-de-France6%4%+2pts
Normandie7%4,5%+2,5pts
Centre Val de Loire6%3%+3pts
Bourgogne et Franche Comté4%3%+1pt
Pays de la Loire7%6%+1pt
Bretagne10%6%+4pts
Nouvelle-Aquitaine11%11%+/-0pt
Auvergne-Rhône-Alpes13%9%+4pts
Occitanie12%11%+1pt
Provence-Alpes-Côte d’Azur7%8%+1pt
Corse0,3%1%+1pt

Malgré le faible taux de voyages pendant le confinement (avril et mai), les nuitées réalisées par la clientèle française en région Auvergne-Rhône-Alpes sont sur-représentées par rapport à l’année dernière (13% sur le 2ème trimestre 2020 contre 9% en 2019). Cette sur- représentativité est d’ailleurs très fortement marquée sur le mois de mai (18% en mai 2020 contre 7% en 2019).

Trimestre 3

Au 3ème trimestre 2020, les nuitées augmentent de +12% portées principalement par l’hébergement non marchand (+22%) qui progresse avec le logement chez des amis ou en résidence secondaire. La hausse du marchand est moindre (+6%).

JuilletAoûtSeptembre
Taux de départ 202030%41%22%
Variation 2019/2020 (en points)-3pts-4pts-4pts

Entre deux périodes de confinement, le taux de départ en voyage, toutes destinations et motifs confondus, au 3eme trimestre 2020 baisse légèrement par rapport à l’an dernier mais reste parmi les plus haut de l’année. Ces baisses sont liées au plus faible taux de départ en voyage à l’étranger car les taux de départ à destination de la France retrouvent leur niveau habituel en juillet et août.

Parmi ces 3 mois estivaux, les cadres et professions libérales enregistrent les plus fortes baisses, liées notamment à la baisse du taux de départ à l’étranger. En août, le taux de départ en voyage baisse un peu plus que la moyenne nationale pour les résidents d’Auvergne-Rhône-Alpes (mais stable en juillet) et les 25-49 ans.

Trimestre 4

Au 4ème trimestre 2020, les nuitées chutent de -17%, conséquence directe des restrictions de déplacement imposées par le 2ème confinement et l’effondrement des déplacements pour motifs professionnels. Le profil de séjour est assez similaire à celui de 2019 avec une majorité de courts séjours, accompagnés pour voir les proches (famille, amis) et en hébergement non-marchand.

Contact