Préservation de l’environnement

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Sensibilisation des clients à l’adoption de comportements éco-responsables

01 / 15

Pour se rendre sur place, les clients/visiteurs ont accès à des informations sur les possibilités d’acheminement en transports collectifs (train, bus, tram, métro) et/ou les possibilités de co-voiturage. Si l’accès en transports collectifs n’est pas possible, l’opérateur le précise de manière explicite aux clients/visiteurs.

Par exemple :

Sur mon site, j’ai une rubrique présentant les différentes possibilités d’accès en transports en commun et une carte répertoriant les aires de co-voiturage.
– Je suis dans une zone très isolée, il n’y a pas de transports en commun à proximité. J’en informe les visiteurs sur mon site intern
et.

— 02 / 15

L’opérateur sensibilise les clients/visiteurs à une bonne utilisation des ressources en eau et en énergie.

Par exemple :

– Au cours des randonnées que j’organise, je sensibilise mes clients à la pollution des petits ruisseaux que nous traversons.
– Dans les sanitaires de mon local accessible aux visiteurs, j’ai affiché un panneau sensibilisant les visiteurs sur l’utilisation raisonnée de l’eau.

— 03 / 15

L’opérateur sensibilise et agit auprès de ses clients/visiteurs pour inciter à l’achat responsable (locaux, biosourcés, artisanaux, etc.).

Par exemple :

Je distribue à mes clients un guide d’achat qui répertorie les artisans locaux et les produits régionaux.
Dans mon restaurant, j’affiche une liste répertoriant les fournisseurs où les visiteurs peuvent aussi aller effectuer leurs achats (épicerie, boulangerie, primeurs, fromagers, etc.)

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Limitation de l’impact sur l’environnement

04 / 15

L’opérateur limite l’impact de son offre sur les équilibres naturels locaux.

Par exemple :

Je limite l’impact sonore de mes visites guidées en adaptant mes créneaux horaires.
– Je sensibilise les visiteurs aux respects des chemins et traces de randonnées.
– L’éclairage nocturne de mon établissement est limité au strict minimum.
– Je gère mes espaces verts de manière responsable en maintenant le plus possible les arbres, en limitant la tonte, et en bannissant les produits phytosanitaires.

— 05 / 15

Durant la prestation ou visite, les clients/visiteurs n’utilisent pas de véhicule polluant.

Par exemple :

Je propose à mes visiteurs des vélos électriques pour mon domaine viticole.
– Je propose des balades urbaines au cours desquelles nous utilisons le métro Lyonnais.
– Je propose des randonnées guidées qui ne nécessitent pas d’acheminement en mini-car/van supplémentaire.

— 06 / 15

L’offre valorise des actions qui participent au maintien de la biodiversité sur son territoire..

Par exemple :

– J’organise des activités avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).
– Au cours de mon offre, je donne des informations sur des éco-gestes favorisant la biodiversité.
– J’ai installé un hôtel à insectes/une ruche à proximité de mon restaurant.
– J’ai semé des plantes mellifères dans mes espaces verts

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Politique de réduction et de bonne gestion des déchets

— 07 / 15

L’opérateur assure un tri efficace des déchets et limite l’utilisation de produits à usage unique (couverts, assiettes, nappages, etc.).

Par exemple :

J’ai installé des poubelles de tri ainsi que des affiches clairement identifiables par les visiteurs.
– J’ai installé des poubelles de tri au départ/arrivée des sentiers de randonnées.
– Au cours de mes visites guidées, je collecte les déchets de mes visiteurs pour effectuer un tri efficace en fin de balade.
– Je sensibilise mes clients à la limitation des produits à usage unique et je leur prête des couverts/assiettes réutilisables si besoin.

— 08 / 15

L’opérateur limite l’utilisation de bouteilles d’eau en plastique pour les visiteurs/clients.

Par exemple :

J’ai installé une fontaine à eau dans mon local pour que les visiteurs puissent remplir leur gourde.
– Je sensibilise mes clients/visiteurs à l’utilisation de gourde et à la limitation des bouteilles plastiques.
– Je ne vends plus de bouteille plastique dans mon
restaurant et propose de l’eau du robinet/des bouteilles en verre.

09 / 15

L’opérateur réduit ses déchets ménagers à travers la limitation du gaspillage alimentaire, le compostage, la limitation des portions individuelles, etc.
Ne s’applique pas pour les randonnées, les visites guidées, les balades urbaines.

Par exemple :

Je collecte les produits à DLC courte et en fait dons à des associations.
– Je limite les portions individuelles lors des repas/collations (beurre, confiture, gâteaux secs, etc).

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Consommation en eau et énergie

— 10 / 15

Je réduis et j’optimise ma consommation en énergie.
Ne s’applique pas si pas de locaux physiques.

Par exemple :

Je m’approvisionne auprès d’un producteur d’électricité verte.
– J’ai installé des panneaux solaires sur le toit de mon local/hébergement etc.
– J’ai remplacé les ampoules des lampes de mon local par des leds ou des ampoules basse consommation.
– J’ai renouvelé mes appareils électriques (chauffage, lave vaisselle/lave linge, cafetière, ordinateurs, etc.) par des appareils consommant peu et tous porteurs d’une étiquette énergie de niveau A.

— 11 / 15

L’opérateur réduit et optimise sa consommation en eau.
Ne s’applique pas si pas de locaux physiques.

Par exemple :

J’ai installé des régulateurs de débit dans les différents sanitaires de mon local.
– J’ai installé un récupérateur d’eau de pluie pour arroser les espaces verts de mon établissement.
– J’ai formé/sensibilisé mes collaborateurs à une utilisation raisonnée de l’eau.
– Je suis ma consommation d’eau et me suis doté d’un plan de réduction de cette consommation.
– Je suis porteur de l’étiquette environnementale.

— 12 / 15

Pour ses projets d’aménagement touristique et/ou pour la construction et/ou ses travaux d’isolation/de rénovation, la structure utilise des matériaux écologiques/biosourcés/naturels/locaux (bois, chanvre, briques, paille, technique, etc.) et/ou s’appuie sur des techniques de construction traditionnelles ou un bâti traditionnel existant.
Ne s’applique pas si pas de bâti.

Par exemple :

Pour la construction de mon local/établissement, j’ai fait appel à des prestataires engagés et utilisant des bois issus de forêts françaises et gérés de manière écologique.
– Pour la rénovation de mon établissement, je me suis appuyé sur des techniques de construction traditionnelles.

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Implication des collaborateurs dans la démarche environnementale

— 13 / 15

Lorsque c’est possible, l’opérateur encourage l’utilisation des transports en commun, du covoiturage et des transports doux par ses collaborateurs et/ou bénévoles et/ou partenaires pour leurs déplacement domicile/travail.
Si l’opérateur est indépendant, cela s’applique à ses pratiques individuelles.

Par exemple :

Je prends en charge une partie de l’abonnement en transports communs de mes collaborateurs.
– Je propose une prime spéciale pour les collaborateurs utilisant leur vélo pour les déplacements domicile/travail.
– J’ai adapté les horaires de travail de mes collaborateurs pour faciliter le covoiturage.

— 14 / 15

Lorsque c’est possible, les collaborateurs privilégient le train/transports en commun pour leurs déplacements professionnels.
Ne s’applique pas si pas de transports en commun.

Par exemple :

– Ma structure favorise l’organisation des rendez-vous/séminaires dans les villes disposant d’une gare en centre-ville.
– Je propose systématiquement à mes collaborateurs de prendre le train plutôt que la voiture ou l’avion pour leur rendez-vous professionnels.

15 / 15

L’opérateur encourage la diffusion et le partage d’actions et d’écogestes mis en place pour et/ou par ses collaborateurs et/ou bénévoles et/ou partenaires.
Ne s’applique pas pour les indépendants.

Par exemple :

– Ma structure a organisé un temps d’échanges entre collaborateurs/bénévoles/partenaires pour diffuser les bonnes pratiques écoresponsables.
– J’ai organisé un atelier Zéro Déchet au sein de ma structure.
– Une newsletter spéciale « Écogestes en entreprise » est envoyée aux collaborateurs/partenaires/bénévoles. Exemples d’écogestes : installation d’un compost dans la cuisine collective, récupération du marc de café pour les espaces verts.

Impact économique

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Dépaysement responsable

— 01 / 15

L’offre s’adapte à la saisonnalité pour éviter la surfréquentation des sites.

Par exemple :

J’ai crée des activités spéciales pour chaque saison me permettant d’ouvrir plus longtemps.
– En haute saison, j’évite les zones les plus fréquentées et proposent des visites « en dehors des sentiers battus ».
– Je propose des tarifs spéciaux en basse saison.

02 / 15

L’offre se situe en dehors des routes touristiques classiques/très fréquentées et/ou valorise des zones qui bénéficient habituellement moins du tourisme.

Par exemple :

Je suis implanté dans une zone très touristique, pour autant j’essaie de valoriser un quartier/des chemins de randonnées ou des zones peu fréquentés par les touristes.
– Je valorise des hébergements/ des lieux de restauration éloignés des flux touristiques.
– J’ai installé mon activité dans une zone peu touristique, etc.

— 03 / 15

La taille des groupes ayant accès à l’offre est limitée (15 personnes maximum, hors demande spécifique et sortie/voyage scolaire).

Par exemple :

– La taille de mes groupes est limitée pour favoriser la rencontre et le partage entre habitants/visiteurs et pour limiter l’impact des visites sur l’environnement de mon territoire.
– Plusieurs groupes, limités à 15 personnes, peuvent être présents en-même temps sur le site.

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Valorisation des produits bons, propres et justes et des prestataires engagés

— 04 / 15

L’opérateur privilégie un approvisionnement en produits d’entretien et/ou d’hygiène respectueux de l’environnement.
Ne s’applique pas pour les randonnées et visites guidées.

Par exemple :

– Dans mon local/établissement, je propose aux visiteurs des savons et/ou des cosmétiques labellisés bio
– J’utilise des produits d’entretien porteurs de l’Ecolabel Européen.
– Pour le nettoyage de mon local, j’utilise des produits faits maisons à base de vinaigre blanc, de savon noir, de bicarbonate, etc.

— 05 / 15

Si l’offre comprend des temps de repas/collation/etc., un espace de vente de produits ou un temps d’atelier/dégustation, l’opérateur privilégie un approvisionnement en produits bons, propres et justes.
Ne s’applique pas si absence de temps de repas/collation/etc. et/ou d’atelier.

Par exemple :

Exemples de produits bons, propres et justes: produits issus de l’agriculture biologique/de la biodynamie ; produits labellisés commerce équitable, produits locaux, produits de saison, produits artisanaux.

— 06 / 15

Dans le cadre de son offre, l’opérateur privilégie les prestataires engagés dans une démarche de justice sociale et/ou de respect de l’environnement.

Par exemple :

Mon imprimeur est porteur d’un label environnemental.
– Je travaille régulièrement avec un ESAT (Etablissements ou Services d’Aide par le Travail) pour la création de mes goodies/l’impression et l’envoi de mes plaquettes.
– J’ai une charte environnementale que doivent signer les prestataires avec lesquels je travaille.
– Je travaille avec un prestataire labellisé ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale).
– Mon imprimeur est engagé pour le respect de l’environnement : impression sur papier recyclé, encre verte, vernis à base d’eau, économie d’énergie, etc.

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Partenariats équilibrés

— 07 / 15

L’opérateur privilégie les délais de paiement courts (moins de 30 jours).
Ne s’applique pour les offres non-marchandes.

Par exemple :

– Je m’engage avec mes prestataires sur un délai de paiement court de 30 jours.

— 08 / 15

Le prix d’achat des prestations est juste et concerté. Il est révisé annuellement.
Ne s’applique pour les offres non-marchandes.

Par exemple :

Définition : un prix juste est un prix qui couvre l’ensemble des coûts de production – dont les salaires, achats/location du matériel, location, etc.- et qui assure aux partenaires commerciaux/aux prestataires un niveau de vie décent.

— 09 / 15

L’offre repose sur des engagements de long terme avec les prestataires et/ou partenaires commerciaux.
Ne s’applique pour les offres non-marchandes.

Par exemple :

– J’ai signé une convention/un contrat de 3 ans avec mon prestataire.
– Je travaille avec les même partenaires depuis plusieurs années, nous sommes liés par une convention/un contrat renouvelé de manière tacite chaque année.

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Bonne gestion des Ressources Humaines

10 / 15

Les stages et contrats de volontariat sont correctement encadrés et ne remplacent pas un emploi salarié (convention de stage, maître de stage identifié, rémunération légale, etc.).
Ne s’applique pas aux indépendants et auto/entrepreneurs.

Par exemple :

– Chaque stagiaire a un maitre de stage clairement identifié, une convention de stage et bénéficie d’un temps d’intégration et de formation en début de stage.

11 / 15

La structure rend les saisonniers/étudiants engagés l’année passée prioritaires pour la saison à venir.
Ne s’applique pas aux indépendants et auto-entrepreneurs.

Par exemple :

En prévision de la saison touristique, je recontacte les saisonniers des années précédentes.
– Je forme les saisonniers/étudiants engagés pour qu’ils gagnent en compétences et reviennent travailler avec ma structure l’année suivante.

12 / 15

Une majorité des personnes en CDI ou la structure a mis en place un plan pour atteindre une majorité de salariés en CDI.
Ne s’applique pas aux indépendants et auto-entrepreneurs.

Par exemple :

Une réflexion interne est mise en place pour permettre d’ouvrir toute l’année et ainsi pérenniser des emplois supplémentaires.

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Intégration à l’écosystème local

13 / 15

L’opérateur dispose d’un espace dédié (en ligne ou sur place) pour la promotion des partenaires, richesses, artisans et spécificités du territoire que l’opérateur souhaite valoriser.

Par exemple :

– J’ai un espace sur mon site internet où je décris mes partenaires, leur histoire et l’histoire de notre partenariat.
– Dans le local qui accueille les visiteurs, j’ai un espace dédié aux artisans de mon territoires, j’y mets à disposition des plaquettes/flyers des artisans, des guides présentant les spécificités locales, etc.

— 14 / 15

L’opérateur participe au développement touristique de son territoire en s’impliquant dans une institution locale touristique ou dans une collectivité locale.

Par exemple :

Je suis membre de l’office de tourisme de ma ville/mon département.
– Je suis membre de l’association des commerçants de mon village/de ma ville
– Je suis investi dans l’association de quartier.

15 / 15

L’opérateur participe ou soutient (financièrement et/ou en nature) des événements locaux (foire, marché, etc.).

Par exemple :

Je sponsorise la foire annuelle de mon village/de mon quartier.
– Je mets à disposition
mon local pour l’organisation de la foire/du marché local(e).

Bénéfices sociaux

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Implication des habitants dans l’offre proposée (intégration, échanges, partage)

— 01 / 15

L’offre n’entraîne pas de nuisances pour les habitants : nuisances sonores, surfréquentation du site, etc.

Par exemple :

Je limite les nuisances sonores inhérentes à mon offre en sensibilisant les visiteurs/clients.
– Je répartis les groupes dans la journée/sur la saison pour éviter une surfréquentation du site sur lequel je suis implanté.

— 02 / 15

Les habitants bénéficient de l’activité/offre de l’opérateur.

Par exemple :

– Je propose des conditions d’accès privilégiées de l’offre en termes de tarifs.
– Je propose des créneaux spéciaux pour les habitants en basse saison.
– J’accepte la monnaie locale.

— 03 / 15

L’offre intègre des occasions de rencontres actives et d’échanges entre l’opérateur et ses visiteurs, les acteurs de la vie locale et/ou les habitants.

Par exemple :

Au cours de mon offre, j’organise des temps d’échanges avec des associations d’habitants, avec des éducateurs de jeunes de la ville, des bénévoles d’associations.
– Mon offre comprend des rencontres avec des artisans, des artistes locaux, etc.

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Valorisation et/ou préservation du patrimoine culturel, naturel et du tissu économique local

— 04 / 15

Dans le cadre de son offre, l’opérateur a recours majoritairement à des ressources et/ou prestataires locaux (région Auvergne-Rhône-Alpes ou moins de 160 km si hors région).

Par exemple :

– Pour la préparation des repas, je fais appel majoritairement à des maraichers/ fromagers/bouchers locaux.
– Pour l’impression de mes plaquettes, j’ai fait appel à un imprimeur de ma région.
– Pour meubler mon local, j’ai fait appel à des artisans locaux.
– Les clients sont informés des enjeux de préservation du patrimoine culturel et naturel (patrimonial, savoir-faire locaux).
– Dans l’espace de vente de ma structure, je propose majoritairement des produits de producteurs et artisans locaux.

— 05 / 15

Les clients sont informés des enjeux de préservation du patrimoine culturel et naturel (patrimonial, savoir-faire locaux).

Par exemple :

Dans l’espace de vente de ma structure, je propose majoritairement des produits de producteurs et artisans locaux.
– Au cours des visites que j’organise, j’informe les visiteurs des enjeux de préservation du patrimoine culturel et naturel local.
– Dans mon local, j’affiche des panneaux expliquant les enjeux de préservation du patrimoine naturel/culturel local.

06 / 15

L’offre intègre des activités ayant la finalité de valoriser le patrimoine local (naturel, culturel, patrimonial, savoir-faire locaux, historique).

Par exemple :

J’organise des rencontres avec des artisans/producteurs locaux.
– Je propose des ateliers culinaires/ des initiations à des savoirs-faire artisanaux.
– J’organise des activités de reconnaissance de la flore locale.
– Je propose des activités de référencement d’espèces.
– J’organise des visites de sites historiques par un guide.
– J’intègre un temps de ramassage des déchets lors de la randonnée que j’organise.

Diagnostiquer l’offre proposée à mes clients

Accessibilité de votre offre touristique

— 07 / 15

L’opérateur accepte les chèques vacances et/ou les chèques CAF.

Par exemple :

J’accepte les chèques vacances/les chèques CAF et le logo apparaît explicitement sur mon site internet ou dans mon local.

08 / 15

L’opérateur propose des tarifs particuliers pour les familles, les demandeurs d’emplois et/ou les étudiants.

Par exemple :

Je propose des tarifs réduits pour les familles nombreuses.
– Je propose un tarif spécial enfant.
– Sur présentation de la carte étudiante/d’une attestation de demandeurs d’emplois, je propose des tarifs spéciaux.

09 / 15

L’opérateur met en place des actions pour faciliter l’accès de son offre aux personnes en situation de handicap (moteur, sensoriel, etc.).

Par exemple :

Je suis porteur du label Tourisme et Handicap.
– Je propose à mes collaborateurs de suivre des formations dédiées aux enjeux d’accueil des personnes en situation de handicap.
– Je propose un tarif spécial pour les accompagnants de personnes en situation de handicap.
– Dans le cadre de mes visites guidées, j’ai un programme d’audio-guide spécifique pour les personnes malvoyantes.
– Mon offre est adaptée aux personnes ayant un chien-guide.
– J’ai adapté mon local pour que les personnes en situation d’handicap physique puisse accéder à mon offre.

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Économie Sociale et Solidaire

10 / 15

Les informations disponibles sur le site internet et/ou les réseaux sociaux de l’opérateur vont au-delà des informations sur l’offre : elles présentent son historique, ses missions, ses partenaires, la composition de son équipe, etc.

Par exemple :

Des informations sur l’historique de ma structure sont disponibles sur mon site (année et raison de création, ses évolutions, ses projets à venir, etc.).
– Je dispose d’un encart présentant mon équipe (nom des fondateurs, collaborateurs et leurs fonctions).
– Je présente mes engagements en matière de tourisme durable sur mon site (actions en faveur de l’environnement, actions de solidarité, etc.).
– Je présente mes partenaires sur mon site internet (date de début du partenariat, produits ou activités de mon partenaire, etc.).

11 / 15

L’organisation interne et la prise de décisions s’appuient sur des temps d’échanges participatifs intégrant l’ensemble des collaborateurs ou leurs représentants désignés.
Ne s’applique pas aux indépendants.

Par exemple :

– Les membres de mon équipe sont invités à participer à l’assemblée générale et aux conseils d’administration.
Un ou plusieurs comités/temps de travail thématiques sont organisés chaque année et permettent aux membres de mon équipe d’apporter leurs idées sur le développement de l’activité.

— 12 / 15

Au-delà de la recherche de bénéfices, l’opérateur poursuit un objectif d’intérêt général ou d’utilité publique.

Par exemple :

– L’objet social de mon organisation mentionne un objectif d’intérêt général ou d’utilité publique, la valorisation d’un savoir-faire, la protection de la faune/flore, la valorisation du territoire, l’accès à l’emploi de population éloigné du marché du travail, faire du tourisme un vecteur de solidarité, etc.
– L’objectif de ma structure est aussi d’avoir un impact positif sur la valorisation d’un savoir-faire, la protection de la faune/ flore; la valorisation du territoire, l’accès à l’emploi de population éloigné du marché du travail, faire du tourisme un vecteur de solidarité, etc. Je mène des actions en ce sens.

Diagnostiquer les pratiques de ma structure

Soutien financier, matériel et/ou humain à des projets locaux d’utilité sociale et/ou d’intérêt collectif

— 13 / 15

Sur l’année écoulée, l’opérateur justifie d’actions(s)de soutien matériel ou humain à un (ou des) projet(s) local (aux) d’utilité sociale et/ou collective.

Par exemple :

– Sur l’année écoulée, j’ai fait un.des don.s financier.s ou un.des don.s matériel.s à une association, une école, une institution, etc.
– J’ai proposé de soutenir un projet solidaire et.ou un événement d’une association en communicant sur mes réseaux sociaux et.ou site internet, etc.
– J’ai mis à disposition mes locaux et.ou mon matériel à une association ou une école, etc.
– Je mène un projet d’intérêt général/collectif directement avec une association, une école, une institution, etc.
– Je mène un projet d’intérêt général/collectif en interne.

14 / 15

L’opérateur justifie d’un partenariat pérenne avec une ou des organisations locales menant des projets d’utilité sociale et/ou d’intérêt collectif.

Par exemple :

J’ai un partenariat récurrent avec une organisation, association, école, etc.
– J’ai signé une convention de partenariat m’engageant pour plusieurs années avec une organisation, association, école,
etc.

— 15 / 15

L’opérateur est impliqué dans la définition et l’animation des projets qu’il soutient.

Par exemple :

Je participe aux comités de pilotage du projet du projet soutenu/aux organes de décisions de la structure soutenue.