Evolution de la clientèle touristique française 2018 – 2021

Entre aspirations et réels changements, démêler le vrai du faux !

(Source : Kantar : Suivi de la Demande Touristique Française, Nuitées Touristiques des Français de +15 ans)

Si les évolutions dans le monde du tourisme étaient jusqu’à présent à diffusion lente et prévisible, la période récente est riche d’aspirations nouvelles. Elles sont naturellement issues de la pandémie mais également de la prise de conscience de l’urgence environnementale...

Comment ces nouvelles pratiques et envies de voyager se traduisent-elles concrètement dans le comportement touristique des Français dans notre région ?

Le Lac Léman à Evian – J. Mondière – Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
La fréquentation d’Auvergne-Rhône-Alpes dans la tendance nationale :

Entre 2018 et 2021, la baisse des nuitées touristiques françaises est de 21,7%, ce chiffre comprend les nuitées touristiques françaises en France et celles effectuées dans les DOM TOM et à l’étranger. Naturellement ce sont les nuitées des Français à l’étranger qui ont été le plus impactées. Sur le seul territoire français la perte des nuitées est de 10,1%, soit une tendance équivalente à celle observée dans notre région.

La montagne accueille de nouveaux visiteurs …

Avec des hivers 2020 et 2021, impactés par une saison écourtée et une fermeture des remontées mécaniques, la saison été a permis de limiter les pertes de fréquentation et d’accueillir de nouvelles clientèles (touristes et résidents) venues chercher une réponse aux craintes sanitaires. Toutefois, cette tendance ne compensera pas les recettes perdues par l’absence de l‘activité ski.
Autre performance remarquable, l’espace urbain qui, suite à la baisse sensible enregistrée en 2019 et 2020, voit son nombre de nuitées progresser à 43,5 millions de nuitées en 2021, soit un niveau supérieur à l’avant pandémie. Ce secteur a su rebondir en se tournant notamment vers la clientèle de proximité.

La clientèle de proximité demeure notre première clientèle et représente 29,5% de part de marché en 2021.

La clientèle francilienne (24% des nuitées), évolue de façon atypique. En effet, après une légère baisse entre 2018 et 2019, elle voit sa fréquentation progresser en 2020 et 2021 dans notre région. Très affectée par le confinement, la clientèle parisienne a sans doute retrouvé dans nos sommets, le grand air et l’espace qui lui ont tant manqué. Sur la période, 3 clientèles seront à reconquérir : celles du Grand-Est, les Haut-de-France et Bourgogne-Franche-Comté.

Loger chez ses proches pour préserver ses vacances :

Entre 2019 et 2021, les nuitées en hébergement marchand ont diminué de près de 6 millions de nuitées tandis que l’activité en hébergement non commercial progressait de 1,6 million de nuitées. Les nuitées « non commerciales » chez parents ou amis ou en résidence secondaire, représentent désormais 64,5% de la fréquentation régionale. Ce ratio renforce une tendance observée depuis la crise financière de 2008/2009. Pour ne pas sacrifier leurs vacances, les Français se tournent vers leurs proches. La pandémie a accéléré ce phénomène structurel en offrant un cadre sécuritaire, un entre-soi propre à se rassurer.

La randonnée grande gagnante du post confinement …

Autre changement majeur, les activités qui ont été très influencées. En effet, nul ne sera surpris d’apprendre qu’après des mois de confinement, la randonnée (de 27% des séjours touristiques en 2018 à 36% en 2021) et la vie au grand air sont les grandes gagnantes de cette période. A contrario, les musées fermés sur de longues périodes voient leur activité fortement diminuée par ces portes closes : la pratique est passée de 15% des séjours touristiques français à 10%. On observe ce même phénomène, pour la pratique des sports d’hiver suite à la fermeture des remontées mécaniques : de 13% des séjours en 2018 à 8% en 2021.

Les amis heureux de se retrouver en vacances …

Auvergne-Rhône-Alpes s’est toujours distinguée par une part supérieure de cadres et professions libérales (+4 points par rapport à la moyenne nationale) et de profession intermédiaire (+2 points).

Les professions étudiées évoluent de la même manière avant et après Covid. Seule la catégorie des artisans, commerçants et chefs d’entreprise voit sa part légèrement diminuer. Cet état des lieux pourra être modifié dans les mois à venir, en effet, le coût de la vie pèsera sans doute davantage sur les budgets.

Vichy Célestins Spa Hôtel – Copy. J. Mondière – Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Entre 2019 et 2021, ce sont les groupes, familles ou amis avec enfants qui ont le plus diminué, -10% en moyenne contre -2% pour les ménages sans enfant. Dans le détail, ce sont les familles monoparentales ou au contraire les familles avec 3 enfants et plus qui ont sensiblement réduit leurs nuitées touristiques. A l’inverse les groupes d’adultes, heureux de se retrouver après les confinements successifs, ont vu leur nombre de nuitées progresser de +24%.

Enjeux de mobilité : une intermodalité à créer …

Entre 2018 et 2021, les modes de transport n’ont que peu changé, à peine note-t-on une utilisation accrue de la voiture pour se rendre à destination. La pandémie a encouragé un comportement favorisant l’entre-soi et le peu d’enclin vers le collectif, aussi peut-on espérer que cette tendance soit seulement conjoncturelle.

Contact