Quelle réalité pour le tourisme durable ?

Une enquête exclusive KANTAR x L'ADN x AUVERGNE-RHONE-ALPES TOURISME

© L. Olivier/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Le tourisme durable n’est pas encore largement connu. Moins de 2/3 des Français en ont entendu parler et surtout cela reste flou pour la majorité. On retiendra toutefois que la notion parle plus aux jeunes et aux CSP+.

Quand on demande aux Français ce qu’évoque pour eux le terme ‘tourisme durable’, leurs réponses spontanées s’orientent majoritairement vers l’écologie et la protection de l’environnement :

Faible émission de CO2, respect de l’environnement.

Touristes qui n’abiment pas les lieux où ils voyagent.

Avec peu d’impact  environnemental, pas trop loin de chez moi, fini l’avion, j’essaie de  partir en train, sur place je loue  un vélo, j’arrête de rapporter des  bibelots venus de Chine, je consomme local.

Pour autant l’enquête confirme que 64% des Français se sentent concernés par « un tourisme qui tient compte de son impact sur l’économie, sur la société et sur l’environnement ». Donc près des 2/3 des Français sont raccords avec notre vision d’un tourisme bienveillant. De surcroit ils sont déjà dans l’action :

De plus une part importante des Français serait prête à changer de période ou adopter des comportements spécifiques. Les changements drastiques remportent moins d’adhésion.

2 Français sur 3 tiennent déjà compte de critères durables au moment de choisir leurs vacances. L’hébergement touristique de demain doit respecter la planète et soutenir l’économie locale. La labellisation « durable » est une priorité pour 1 Français sur 10 seulement. La destination touristique de demain doit d’abord favoriser  le tri et le recyclage des déchets, faire en sorte que le tourisme profite aux  populations locales et gérer les flux. Le label est attendu par seulement 15% des Français.

La labellisation ou la certification n’est pas (pour le moment) un critère de durabilité attendu ou recherché par les voyageurs. D’ailleurs, s’il existe plus de 200 écolabels touristiques, 35% des Français n’en connait aucun et seulement 1/3 des Français déclarent avoir déjà vu des offres touristiques durables. De surcroit, elles sont globalement jugées peu crédibles.

Contact